Apprendre grâce à la vidéo

Avec le numérique, l’enseignement s’est diversifié. Il ne passe plus seulement par des professeurs des écoles et des enseignants des collèges et des lycées, les documents pédagogiques, les livres à lire… mais aussi par la vidéo.

Dès la création en 1983 du Centre de recherche et de documentation pédagogique (CRDP), une équipe est chargée de créer un fonds documentaire. Des ressources vidéos utilisées en classe par les professeurs, et diffusées au grand public comme l’émission Top Classe.
Aujourd’hui, le CRDP n’existe plus mais l’équipe chargée de la production de ce matériel est toujours là, regroupée au sein du Département de l’informatique et du numérique éducatif (Dine) de la Direction générale de l’éducation et des enseignements (DGEE), dans le pôle de la production pédagogique audiovisuelle. Toute leur production a un lien avec l’éducation et les enseignements. Ils accompagnent des professeurs des écoles et des enseignants des collèges et des lycées dans des projets vidéos, produisent des clips de prévention ou de communication pour le ministère en charge de l’Éducation, peuvent être sollicités par des établissements pour des projets précis comme la présentation de formations, informent les personnels de l’éducation et produisent des ressources pédagogiques suivant les programmes scolaires.
Du clip vidéo de 30 secondes au format documentaire de 52 minutes, la production prend des formes différentes selon les projets. C’est aussi dans ces studios que Moana, le film d’animation de Disney a été doublé en tahitien. L’équipe travaille également à la captation de séminaires dont les fichiers sont ensuite envoyés aux personnels concernés qui n’ont pu faire le déplacement, notamment ceux des îles.

La prochaine étape sera de transmettre en direct certaines conférences ou séminaires. La DGEE, le ministère en charge de l’Éducation, les corps d’inspection et de direction, les établissements scolaires et les écoles peuvent faire appel au service du Dine pour des productions.

La vidéo complète l’information et la formation. C’est un autre support, différent du papier, qui permet d’illustrer, d’offrir une autre vision des choses, plus concrète. Des supports pédagogiques sont ainsi créés pour tous types de matière : géographie, histoire, technologie, littérature, maths culture polynésienne… Certains supports sont exclusivement utilisés en classe mais d’autres sont diffusés au grand public sur la chaîne YouTube AV/DGEE. Semaine des mathématiques, Risques naturels, Les voies professionnelles et technologiques en Polynésie française, Histoire de la Polynésie française, Sites archéologiques polynésiens, Autrefois/ aujourd’hui… sont quelques-unes des playlists de la chaîne qui est particulièrement riche. Les vidéos sont disponibles dans plusieurs langues : tahitien, français, anglais, langues polynésiennes, pour tenir compte de la diversité linguistique de la société polynésienne.

Des projets entiers sont menés par les écoles autour de la vidéo, comme dans cette école primaire où un travail est mené sur la période historique des contacts. Quatre épisodes seront tournés sur des saynettes préparées par les élèves. Ils étudient donc l’histoire mais aussi le théâtre, le décor, les costumes, la présentation des scènes… Le pôle de la production pédagogique audiovisuelle accompagne l’école dans ce long projet. « Les productions répondent à un besoin en ressources pédagogiques, toutes disciplines, tous niveaux, conformes aux programmes officiels ; à un besoin de formation des enseignants et des personnels administratifs de l’éducation ; à une  incitation à de nouvelles pratiques pédagogiques en classe ; à un besoin d’illustration et de communication sur les priorités de la politique éducative du Pays (par exemple la réforme du collège) : séminaires, assises, conférences, documentaires… ; à une volonté politique de rendre plus lisible notre système éducatif auprès des familles polynésiennes, des élèves, comme par exemple l’orientation », précise Maryel Taeaetua Perez, chef du pôle de la production pédagogique audiovisuelle.

Le pôle doit aller encore plus loin en lançant le télé-enseignement dans les îles, avec le professeur dans le studio à Tahiti et les élèves dans leur salle de classe dans une île éloignée. Pour éviter de faire partir les enfants trop tôt de chez eux, obligés d’intégrer un collège dans une autre île que la leur, des classes de sixième ont été ouvertes sur plusieurs îles. Certains contenus disponibles ici pourraient être envoyés pour soutenir les professeurs dans leur enseignement.
Les projets du Dine avancent au même rythme que le déploiement du haut débit sur Tahiti et dans les îles.

• Infos :
AV/DGEE sur YouTube.
Retrouvez aussi le portail vidéo sur le site www.education.pf

Non seulement le Département de l’informatique et du numérique éducatif (Dine) de la DGEE produit des ressources audiovisuelles mais il est aussi chargé du développement d’applications internet (Portail Etablissement), de la gestion des réseaux informatiques pédagogique et administratif des établissements, de l’administration de leurs serveurs, de l’assistance informatique dans leur utilisation des applications nationales et du soutien technique dans les refontes de leurs architectures réseaux. Les ingénieurs et techniciens accompagnent 36 collèges et lycées publics de Tahiti et des îles sur le numérique et notamment l’installation de la fibre optique à partir du moment où ils deviennent éligibles. C’est ici que passent également les subventions allouées aux établissement pour s’équiper en matériel numérique et informatique. De 2014 à 2018, 2 850 ordinateurs et portables ont été alloués aux établissements scolaires pour agrandir ou renouveler leur parc informatique. Ainsi, 560 ordinateurs ont été installés par la Dine pour une utilisation par du personnel administratif (principal, proviseur, gestionnaire, intendance, infirmière, etc.). Plus de 1 700 tablettes ont été paramétrées depuis trois ans et huit collèges ont intégré le programme « collège numérique ».

Le Dine, le pôle Production édition et média, en charge de la production imprimée et numérique, a pour mission de numériser les ressources existantes. En effet, avec la politique actuelle de production de ressources pédagogiques dématérialisées de la DGEE, les ouvrages édités par l’ex-CRDP seront, à terme, numérisés : albums et ouvrages de littérature, manuels scolaires et outils d’accompagnement, livres audio…
Dans le cadre des orientations de la politique éducative définie par la ministre en charge de l’Éducation, il élabore et édite des supports et ressources pédagogiques à destination des enseignants du premier et du second degré. Ce pôle réalise aussi les affiches et supports promotionne ls pour les différents événements éducatifs ainsi que les mallettes pédagogiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *