Deux nouvelles formations au CFPA : Menuisier agenceur et ACCGO

Parmi les nouveautés de l’année 2019, le CFPA a mis en oeuvre deux nouvelles formations : celle de menuisier agenceur et celle d’assistant chef de chantier gros oeuvre (ACCGO). Avec toujours le même souci : disposer d’un contenu de formations correspondant au plus près des besoins des entreprises.

Dans l’atelier du CFPA de Pirae, les élèves s’activent. Il faut prendre en main les machines, y passer le bois avec délicatesse en suivant les mesures… Dans une petite salle au bout de l’atelier, d’autres élèves s’activent. Mais cette fois avec un crayon, un papier et une règle pour mesurer leur plan dessiné sur une feuille. La formation de menuisier agenceur a démarré le 23 avril dernier et se terminera en janvier 2020. Ensuite, ils iront tous suivre un stage en entreprise avant de passer leurs examens finaux. Au CFPA de la Punaru’u, l’ambiance est encore plus studieuse. Dix élèves planchent sur des calculs difficiles. Ils suivent la formation pour devenir assistant chef de chantier gros oeuvre (ACCGO).
Les calculettes sur les tables, les schémas à côté, leur niveau en mathématiques doit être bon s’ils veulent réussir. Ces deux formations sont les nouveautés de l’année 2019 du Centre de formation professionnel des adultes. « Ce sont les entreprises qui nous ont fait part de leurs besoins, explique Jean- Michel Blanchemanche, le directeur général. Besoins d’ouvriers dans la menuiserie et besoins de cadres dans le bâtiment. »

La formation en menuiserie existait déjà il y a dix ans mais elle avait été fermée. Depuis plusieurs mois, le CFPA souhaitait la remettre en place mais il fallait trouver le formateur adéquat. La formation va ensuite évoluer car celle-ci forme des personnes à la création et à la pose du mobilier mais Jean-Michel Blanchemanche souhaite l’enrichir avec une option complémentaire sur le travail de l’aluminium, de la charpente ou encore de bois particuliers. « Le but est que les stagiaires trouvent du travail suite à leur formation. Il faut donc diversifier les contenus selon les réels besoins des entreprises. » Celle d’assistant chef de chantier gros oeuvre est d’un niveau plus élevé. Il s’agit de former les futurs cadres. « Ils apprennent le calcul sur plan, sur carte, et la mise en oeuvre d’un chantier. » Suite à ces formations, les stagiaires pourront poursuivre leurs études ou travailler, selon leurs envies. Ces titres professionnels sont des titres nationaux, les stagiaires peuvent donc continuer des études en métropole ou aller y travailler une fois diplômés. Ces formations sont les prémices d’une nouvelle école : celle des travaux publics et du génie civil que Jean-Michel Blanchemanche espère mettre en place dans quelques mois.
Avec ces deux nouveautés, le CFPA de Pirae et celui de la Punaru’u tournent à plein régime. Il ne reste presque plus de plateaux techniques. En 2019, 950 personnes vont être formées, sur l’ensemble des formations proposées dans les CFPA.

Menuisier agenceur

Le menuisier agenceur réalise l’ensemble des opérations liées à la fabrication et à la pose d’ouvrages d’agencement, à usage privé ou commercial. Sous le contrôle d’un responsable hiérarchique, il définit les étapes de fabrication et établit des documents de fabrication. Il réalise les réglages des machines (conventionnelle ou numérique) nécessaires à la conduite d’une production dans le respect des règles de sécurité. Il assure la maintenance préventive de son outil de production. À l’aide de différentes machines, il réalise le débit, le corroyage, les calibrages et usine les différents matériaux. Il assemble, monte et contrôle les ouvrages. Il organise le chargement et la livraison et s’occupe, une fois sur place, de l’installation des ouvrages.

• Titre professionnel de niveau V
• Trois blocs de compétences professionnelles :
– réaliser un aménagement d’espace à usage d’habitation ;
– installer et équiper un aménagement d’espace à usage d’habitation ;
– fabriquer et installer un aménagement d’espace à usage professionnel.
• Pour quels emplois :
– menuisier agenceur ;
– installateur de cuisines ;
– monteur en agencement.
• Accès à la formation au CFPA :
– Prérequis : maîtriser les savoirs de base (lire, écrire, compter).
– Accès : tests, entretien.
– Examen : évaluation des compétences et entretien devant un jury de professionnels.
• Durée : 35 semaines
• Évolution professionnelle :
– ouvrier hautement qualifié ;
– chef d’équipe ;
– artisan ;
– technicien.

CFPA : 

• Tél. : 40.50.74.50
www.cfpa.pf
Facebook : CFPA

Assistant chef de chantier gros oeuvre (ACCGO)

L’assistant chef de chantier est un agent de maîtrise qui exerce son emploi dans une entreprise de bâtiment gros oeuvre.
À partir d’instructions permanentes de son chef de chantier et sous son contrôle, il prend une part d’initiatives et de responsabilités dans la définition des besoins, l’organisation, le commandement des équipes, la préparation du démarrage et l’exécution de travaux courants du gros oeuvre d’après les plans et les pièces écrites constituant le dossier d’exécution. Il intervient pendant les différentes phases des travaux du gros oeuvre d’un bâtiment. Il est amené à quantifier les besoins en main-d’oeuvre, matériaux et matériels nécessaires à la réalisation des travaux du gros oeuvre d’un bâtiment. Il analyse le dossier d’exécution, repère les contraintes du chantier dans le domaine d’activité du gros oeuvre et propose des modes d’exécution aussi bien en infrastructure qu’en superstructure.

Titre professionnel de niveau IV
• Quatre blocs de compétences professionnelles :
– définir les besoins en main-d’oeuvre, matériaux et matériels pour réaliser le gros oeuvre d’un bâtiment ;
– préparer le démarrage des travaux gros oeuvre sur un chantier de bâtiment ;
– encadrer les travaux d’infrastructure gros oeuvre d’un bâtiment ;
– encadrer les travaux de superstructure gros oeuvre d’un bâtiment.
• Pour quels emplois :
– assistant chef de chantier.
• Accès à la formation au CFPA :
– Prérequis : avoir un niveau de classe 1re ou équivalent, une aptitude à visualiser en 3D et à établir des croquis de détail, un bon niveau en mathématiques, avoir le sens de l’organisation et du commandement.
– Accès : tests, entretien.
– Examen : évaluation des compétences et entretien devant un jury de professionnels.
• Durée : 42 semaines.
• Évolution professionnelle :
– chef de chantier bâtiment ;
– chef de chantier gros oeuvre ;
– responsable de chantier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *