Le CAIRAP, un laboratoire d’analyse et de formation

Le Cairap est un laboratoire d’analyse mais propose aussi des prestations de conseil et de formation pour les professionnels souhaitant intégrer de bonnes pratiques d’hygiène et respecter la réglementation locale. Les grandes entreprises comme les patentés sont concernés.

TEXTE & PHOTOS LUCIE RABRÉAUD

Un peu d’histoire…
Le Cairap a été créé en 1989. À l’origine, c’est un laboratoire d’analyse construit pour l’usine de l’Eau Royale située juste en face. Sa mission consiste à analyser l’eau embouteillée. Courant 2001, l’usine est rachetée par la Brasserie de Tahiti et le laboratoire devient indépendant. Ses activités et ses prestations se développent alors pour répondre aux besoins des industriels, mais aussi de l’hôtellerie. Le Cairap devient une société de services dont les prestations vont des analyses industrielles jusqu’au conseil et la formation.
Depuis 2003, le Cairap obtient la norme ISO/CEI/17025-2005. Une norme internationale qui établit « les exigences générales de compétence pour effectuer des essais et/ou des étalonnages, y compris l’échantillonnage. Elle couvre les essais et les étalonnages effectués au moyen de méthodes normalisées, de méthodes non normalisées et de méthodes élaborées par les laboratoires »

L’Hygiène : le cœur du métier
Les analyses à la formation en passant par l’activité de conseil, le cœur de métier du Cairap concerne l’hygiène. Pour les analyses, le Cairap intervient pour le Pays sur des crises sanitaires ou bien, avec l’Institut Louis Malardé, sur la vérification de la potabilité de l’eau pour le centre d’hygiène et de salubrité publique.

Les formations s’adressent aux professionnels : industrie, agroalimentaire, restauration collective, hôtellerie, mais aussi aux roulottes ou aux personnes qui souhaiteraient vendre des plats à emporter. Il s’agit de former
sur toutes les bonnes pratiques d’hygiène et sur la réglementation du Pays.
Les crises sanitaires ou les problèmes de contamination peuvent aussi concerner les privés : « On peut aider à résoudre un problème ponctuel. Nous allons chercher les causes et proposer des actions correctives et préventives pour éviter que ce problème se représente. »

Dans son activité de conseil, le Cairap accompagne les professionnels dans l’aménagement des locaux, la mise en place de plans de maîtrise sanitaire avec la formalisation des procédures de travail. Le laboratoire peut également assurer un suivi.
Il propose aussi des audits aux entreprises, soit en s’appuyant sur le référentiel du Pays, soit sur les exigences propres des chaînes hôtelières ou des groupes de grande distribution. Indirectement, c’est une mission de protection des usagers qu’effectue le Cairap.

Se mettre aux normes : les difficultés
Les deux grandes difficultés en Polynésie française concernent l’approvisionnement en eau potable et la température ambiante. Lors des grosses pluies, si l’eau sort marron au robinet, il n’est pas facile de cuisiner… Enfin, sous ce climat tropical, il faut réussir à maintenir, sur le lieu de travail, des températures raisonnables pour éviter que les microbes ne se multiplient. Mais toutes les structures ne sont pas forcément équipées avec des locaux réfrigérés voir climatisés.

Les installations sont une partie importante de la mise aux normes : rénovation de locaux anciens, problème d’évacuation d’eaux usées, d’assainissement, disposer de plans de travail et de capacités frigorifiques aux normes, des extractions pour les fumées… Les difficultés résident aussi dans les bonnes pratiques à adopter et les mauvaises pratiques à oublier.

Formations, analyses et conseils : du sur-mesure

Le Cairap propose des solutions et des formations en fonction des problématiques des participants. Les principaux domaines d’intervention sont la sécurité des denrées alimentaires et la gestion des risques chimiques. Les programmes de formation adaptés aux besoins et aux activités des entreprises sont élaborés après un diagnostic qui permet de construire des supports sur mesure. Les formations sont dispensées par des professionnels de l’hygiène qui ajustent leur discours à leur auditoire (possibilité d’intervention en reo maohi). « On réfléchit avec eux sur les solutions possibles. Lors des formations, la discussion est ouverte par rapport à leurs problématiques. » C’est un accompagnement sur les bonnes pratiques d’hygiène et sur les mesures à prendre pour respecter la réglementation locale. Les formations sont en général composées d’un module théorique suivi d’un module pratique qui se déroule sur le site de production.
« En intervenant sur le terrain, on corrige de mauvaises habitudes. On aide les gens à se mettre en conformité. » Plus d’une centaine de personnes sont formées chaque année. Le Cairap est un organisme de formation enregistré auprès du Sefi, les formations sont donc éligibles pour une prise en charge par le Fonds paritaire de gestion. En termes de conseils et analyses aussi, pour le Cairap, « Le plus important pour nous est l’écoute du client. »

La norme ISO/CEI/17025-2005
Depuis 2003, le Cairap possède la norme ISO/CEI/17025-2005.
Depuis 2012, une loi du Pays éxige des organismes qui font des analyses officielles d’être accrédités. Cette norme impose le respect d’un système de management de la qualité et a conduit le Cairap à repenser son système de fonctionnement, à mettre en place des outils efficaces, à s’interroger sur la pertinence et l’efficacité de ses pratiques et sur leur amélioration. Un audit par des spécialistes de l’AFNOR (association française de normalisation) a lieu tous les 13 à 15 mois.
Aujourd’hui, seules deux structures en Polynésie française proposant des prestations de service d’analyse sont accréditées selon le référentiel de l’AFNOR : l’Institut Louis Malardé et le Cairap.

Teroro Shan, formatrice et Nathalie Charleux, directrice générale du Cairap : « Une formation sur les risques chimiques pour les entreprises de nettoyage va être mise en place au Cairap. »

La visit volontaire d’hygiène : un accompagnement spécifique des entrepreneurs
La visite volontaire d’hygiène (VVH), proposée par la CCISM avec le Cairap, permet de savoir si votre établissement ou votre organisation répond aux normes d’hygiène.

À partir de 5 000 Fcfp (conditions de prise en charge sur www.ccism.pf), vous avez droit à un accompagnement personnalisé d’un expert en hygiène. « Ce n’est pas du contrôle, c’est du conseil, précise Nathalie Charleux, directrice générale du Cairap. On fait une photographie à un instant T de l’établissement et nous allons expliquer ce qui va et ce qui ne va pas, en termes d’hygiène et par rapport à la réglementation actuelle. La visite volontaire d’hygiène est un accompagnement des professionnels sur leurs pratiques. » Suite à cette visite, des recommandations sont établies pour améliorer ces pratiques. Les données restent confidentielles.

Des sessions de formation sur les bonnes pratiques d’hygiène et sur la réglementation sont également organisées régulièrement par la CCISM où interviennent les professionnels du Cairap.


Les activités du CAIRAP:

Analyses
Pour vérifier la conformité ou valider votre process, tout un panel d’analyses microbiologiques et physicochimiques sont proposées (liste à retrouver sur le site du Cairap).

Les formations

Les bonnes pratiques d’hygiène, la méthode HACCP, la norme ISO 22000, hygiène du personnel, etc.

Conseil
Des solutions concrètes pour adopter les bonnes pratiques d’hygiène et respecter la réglementation en vigueur.

Missions ponctuelles

Diagnostic hygiène, conseil pour l’aménagement des locaux, conformité réglementaire, gestion crise sanitaire, etc.

Où s’adresser ?
Cairap
• Tél. : 40.54.19.19
cairap@cairap.pf
www.cairap.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *