Le GREPFOC

Le Grepfoc a une place particulière dans les organismes de formation de la Polynésie française. Cet établissement dépend du ministère de l’Éducation et assure une mission de service public : répondre aux besoins de formations d’adultes sur l’ensemble du territoire de la Polynésie française.

TEXTE & PHOTOS LUCIE RABRÉAUD

Un peu d’histoire…
Le Grepfoc, ou Groupement des établissements de Polynésie pour la formation continue, existe depuis 2003. Auparavant, l’établissement s’appelait Grefoc (Groupement des établissements pour la formation continue) e regroupait par convention les établissements publics territoriaux d’enseignement volontaires pour assurer les actions de formation continue et de promotion sociale. En 2003, une délibération de l’Assemblée crée le Grepfoc qui reprend les missions du premier groupement, et auquel il succède en devenant un EPIC (établissement public industriel et commercial).
Le Grepfoc dépend du ministère de l’Éducation, de la Jeunesse et des Sports et sa mission est de répondre aux besoins de formations d’adultes sur l’ensemble du territoire de la Polynésie française. Il regroupe les établissements publics d’enseignement secondaires de l’Éducation. Il mobilise leurs potentiels et leurs moyens humains et matériels (locaux, équipements) pour réaliser des prestations de formation continue. Avec ses 36 lieux de formation répartis sur toute la Polynésie française, le Grepfoc constitue un réseau de proximité particulièrement dense et offre un éventail de formations très large.

Une offre de formation considérable

Le catalogue de formations du Grepfoc est très important et couvre de nombreux domaines : hôtellerie, restauration, tourisme, mécanique, industrie, bureautique, bâtiment, santé, etc. Il compte les formations diplômantes (CAP, DNB, BTS, bac professionnel et bac, brevet professionnel…), les formations modulaires comme les sessions de comptabilité, d’informatique, des ateliers culinaires, de couture, de mécanique, de soudure…

Cette carte des formations se complète et se modifie chaque année, en fonction des besoins et des demandes. De nombreuses langues sont également enseignées au Grepfoc : tahitien, japonais, espagnol, anglais, mandarin… Il prépare également aux concours, répond aux appels d’offres de l’État et du Pays et s’adapte aux besoins des entreprises avec des formations sur mesure. Pour certaines formations, avec une forte demandes des entreprises, seul le Grepfoc les propose sur le territoire : funéraire, les étancheurs, les préparateurs en pharmacie, les conducteurs de travaux… « La force du Grepfoc est de savoir s’adapter aux besoins du marché du travail », précise Lolita Raihauti, la directrice de l’établissement.

Redonner le goût d’apprendre
Le public du Grepfoc est très varié : des particuliers adultes qui veulent reprendre leurs études ou faire une formation ciblée, des collectivités, des salariés d’entreprises, des jeunes actifs qui souhaitent continuer leurs études, des demandeurs d’emploi… 

L’établissement accueille tout type de public et de tout niveau. Une mixité qui se retrouve dans les cours, ce qui permet des rencontres, du partage d’expériences… « Chaque stagiaire est différent. Parfois certains ont besoin d’un coup de pouce pour se remettre sur les rails. On mettrait des heures à parler des différents cas. » Lolita Raihauti et Nadine Morel se souviennent de personnes aux parcours étonnants. Quand elles reçoivent des personnes qui n’ont aucun diplôme, qu’elles les suivent, les encouragent, les accompagnent et les félicitent une fois diplômées, c’est un vrai sentiment du travail accompli qui les habite et leur donne le sourire. D’ailleurs, le taux de réussite se situe entre 80 et 100 %, tous diplômes confondus.
« Nous sommes sérieux : on s’engage à mettre en place des formations. Quand tu t’inscris au Grepfoc, on t’accompagne jusqu’au bout, qui que tu sois. » L’équipe, constituée de huit personnes, s’est fixé pour objectif de « redonner le goût d’apprendre ». Les plus de cent cinquante professeurs et formateurs travaillent dans ce sens.

« Nous les avons choisis car ce sont des personnes qui ont l’habitude de ce genre de public et qui ont envie de transmettre. Ils aiment véritablement ce qu’ils font. » Ce sont près 1 500 personnes par an en moyenne qui sont formées au Grepfoc. Malgré ce chiffre important, l’équipe dans son ensemble a su préserver la proximité avec ses stagiaires et ses élèves. « On n’oublie pas le côté humain. C’est une de nos forces : rester proche des gens qui viennent ici », assure Lolita Raihauti. 

Les formations diplômantes : son « cœur de métier »

Pour fonctionner, le Grepfoc fait en priorité appel aux professeurs des établissements scolaires (collège, lycée d’enseignement général et technologique et lycée professionnel). Une spécificité qui fait de l’établissement un centre de formation sérieux et performant. « Nous travaillons avec des professeurs de l’Éducation nationale pour toute la partie diplômante. Grâce à eux, nous proposons des programmes conformes aux attentes du référentiel. Nous sommes des experts dans ces domaines-là. »
Le Grepfoc est également habilité par la DGEE pour l’accompagnement de la VAE (validation des acquis de l’expérience). Pour les formations spécifiques ou modulaires, ce sont des professionnels des métiers ou de la formation qui complètent l’équipe pédagogique. Le Grepfoc propose également des formations en partenariat avec le Sefi dans le cadre de l’apprentissage : CAP, BP, BTS, bac, etc. De nombreuses formations sont ainsi accessibles

NOUVEAUTÉS

L’établissement est devenu centre d’examen pour l’IELTS (International English Language Testing System ou système d’évaluation en langue anglaise internationale), en partenariat avec l’université d’Auckland.

Le Grepfoc est devenu le partenaire du CNED. Les jeunes de moins de 16 ans en formation initiale avec le CNED sont sous la responsabilité de la DGEE mais pour les adultes qui suivaient des formations par correspondance avec le CNED, il n’existait aucun moyen de suivi sur le territoire. Désormais, le Grepfoc assurera cette partie en proposant un accompagnement et même des regroupements en classe si nécessaire, selon les formations. Cela restera sur la base du volontariat pour les habitants de la Polynésie inscrits au CNED.

Où s’adresser ?
Se reconvertir, obtenir un diplôme, se perfectionner, développer ses compétences, acquérir de nouvelles connaissances…
Le Grepfoc accompagne ses stagiaires à la construction de leur projet de formation.
• Tél. : 40.50.06.40
contact@grepfoc.pf
www.grepfoc.pf
Facebook : GR.E.P.FO.C

Formation préparateur en pharmacie
 “C’est la première formation que j’ai suivie au Grepfoc. C’était le seul établissement qui la proposait et c’est un métier que j’ai toujours eu envie de faire. Je ne m’attendais pas à cet accueil et au suivi. Ils sont tous dernière nous. J’ai eu des moments de découragement car c’est une formation qui est difficile. Il faut mettre de côté les amis, la famille, nos loisirs personnels et c’est vraiment exigeant. J’étais en apprentissage donc j’alternais le travail en entreprise et la formation. J’ai eu envie d’abandonner mais le personnel du Grepfoc m’a soutenue et encouragée. Ils ont réussi à me remotiver et j’ai continué. On est tellement entourés… On n’est pas seuls. S’ils n’étaient pas là, je pense que j’aurai arrêté car c’était vraiment une formation difficile. Cette expérience m’a donné envie de continuer à me former ! “

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *