Le sport pour renforcer son mental

Le sport, c’est bon pour la santé, on l’a assez répété ! Mais savez-vous que le sport fait aussi du bien à votre matière grise et protège votre cerveau des maladies ? Une raison de plus pour vous y mettre vraiment.

• Soigner ses idées noires
Le sport réduit le stress, l’anxiété et la dépression ! Une vaste étude menée en Norvège sur 34 000 personnes a démontré qu’un minimum d’activité physique suffit à diminuer l’anxiété. Aussi bien chez les femmes que les hommes et peu importe leur âge. Les personnes actives sont moins sensibles au stress. Faire du sport stresse votre corps et augmente donc ses capacités à y faire face. Le sport influe également sur les mêmes parties du cerveau traitées pour la dépression. Et en cas de dépression, il peut aider les personnes à se battre contre la maladie. Certains psychiatres recommandent l’activité physique à leurs patients.

• Reprendre confiance en soi

Pas besoin de chercher les performances pour reprendre confiance en soi grâce au sport. Le simple fait d’avoir une activité physique, peu importe son intensité, suffit. La satisfaction d’avoir bougé et le bien-être ressenti une fois l’activité terminée redonnent confiance en soi. Comme la vie sociale plus riche qui l’accompagne.
Des résultats qui s’appuient là aussi sur des études. Notamment l’une d’entre elles, menée aux États-Unis, indique que les femmes qui pratiquaient régulièrement une activité sportive se sentaient plus compétentes et avaient l’impression de mieux diriger leur vie. Une autre, conduite en Europe sur 10 000 femmes de 16 à 30 ans, démontre l’impact positif sur la vie de ces femmes qui disent avoir gagné en fierté et en respect de soi grâce au sport.

• Shoot d’endorphines

L’activité physique augmente le taux d’endorphines dans le sang. Ces neurotransmetteurs ont une action analgésique : ils stoppent la douleur et développent des effets euphorisants. D’où la sensation de bien-être qui nous envahit après une séance de sport. La fabrique marche d’autant mieux que l’activité sera soutenue et longue. Les sports d’endurance sont particulièrement efficaces pour développer cette molécule du bonheur ! Il existe également d’autres réactions chimiques bénéfiques : libération de dopamine (provoque la sensation de plaisir et intervient dans les mécanismes de récompense), production de sérotonine et de neurotrophines (favorisant le développement des neurones), meilleure irrigation du cerveau… Bref, que des bénéfices !

• Adopter un mode de vie sain protège la santé du cerveau
Une nouvelle étude de l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale), publiée le 8 août 2019 dans le British Medical Journal et reprise par Le Monde, affirme que les personnes de 50 ans qui adhèrent aux recommandations du Life’s Simple 7 développent ultérieurement moins de démences. Le Life’s Simple 7 est un baromètre comportant quatre paramètres comportementaux – tabagisme, régime alimentaire, activité physique et indice de masse corporelle – et trois paramètres biologiques – glycémie à jeun, taux de cholestérol total et tension artérielle. Chaque point gagné diminue le risque d’atteinte cérébrale. Concernant le sport, aucune activité physique ne rapporte rien ; jusqu’à 149 minutes d’activité modérée ou jusqu’à 74 minutes d’activité vigoureuse par semaine rapportent un point ; plus de 150 minutes d’activité modérée ou plus de 75 minutes d’activité vigoureuse par semaine rapportent deux points. Les démences cérébrales comme la maladie d’Alzheimer touchent 50 millions de personnes dans le monde. Cinq cents personnes en souffrent sur le fenua. Des chiffres qui pourraient tripler selon les prévisions de l’OMS.

• Travailler son mental grâce au sport
Faire du sport peut également vous aider à vous forger un mental de champion qui vous servira dans toutes les situations. Gérer la défaite, apprendre de ses erreurs, faire avec ses capacités du moment, gérer son stress, être dans le moment présent, se fixer des objectifs, s’imposer une certaine rigueur… Les champions travaillent autant leur physique que leur mental. À ce petit jeu, les champions de tennis sont des exemples à suivre : un match peut se renverser sur des détails et un joueur peut sauver des balles de match pour finalement remporter la partie. Chose impossible sans un mental d’acier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *