Les ateliers de la maison de la Culture

Des spectacles, une médiathèque, des expositions, des festivals… la Maison de la culture de Tahiti, c’est tout ça avec en prime : des ateliers. Toute l’année, des activités culturelles, artistiques et de bien-être sont organisées pour les adultes et pour les enfants. L’idée : éveiller, enrichir les esprits et s’amuser !

Quand Mylène Raveino a commencé à travailler à la Maison de la culture, l’établissement s’appelait encore l’Otac (Office territorial d’action culturelle) et seuls deux cours étaient proposés : le tahitien et l’anglais. Devenue responsable des activités permanentes au sein de la Maison de la culture, Mylène s’est employée à développer et enrichir son service pour proposer au public le choix le plus large possible. Depuis, des cours à l’année sont proposés aux adultes et aux enfants et d’autres, spécifiques, pour les enfants durant les vacances. Sur l’année scolaire, on en compte une quinzaine à destination des adultes : des cours de langues mais aussi d’art ou de bien-être. « C’est souvent le résultat de rencontres. On nous propose ou nous découvrons des activités intéressantes et nous essayons de les programmer à la Maison de la culture. Nous voulons proposer une offre la plus variée possible et qui reste dans l’air du temps », explique Mylène.

• Pour tous les âges, tous les niveaux, tous les goûts !
À la rentrée, les adultes retrouveront les cours de langues : anglais, japonais, espagnol, tahitien, de tous niveaux ; les ateliers artistiques : théâtre, tressage, atelier créatif, musique (instruments traditionnels) ; les ateliers bien-être : le tai-chi, le yoga, l’atelier remue-méninges pour les matahiapo ; un atelier sur la culture et les traditions polynésiennes. Et trois nouveautés : mandarin, gym-pilates et langue des signes française. Pour les enfants, ils auront l’embarras du choix avec du théâtre, des échecs, du yoga, l’atelier créatif, le cours de japonais…
Une offre étendue pendant les vacances aux jeux de société, poterie, ’ori tahiti, nippon bunka, modélisation sur Minecraft, etc. Autre nouveauté : des ateliers d’immersion en reo Tahiti. Les enfants apprennent à tresser ou faire une couronne par exemple tout en parlant en tahitien ! Il y en a pour tous les âges, tous les niveaux, tous les goûts ! Si certains viennent pour enrichir leurs connaissances ou simplement se faire plaisir, d’autres souhaitent rajouter ces compétences à leur CV.

Suivre un atelier ne permet pas d’obtenir un diplôme ou une qualification mais l’apprentissage y est sérieux et professionnel. Tous les intervenants sont des personnes qualifiées, souvent d’anciens professeurs. Pour les cours de langues, ils sont tous des locuteurs de la langue enseignée. Pour chaque atelier, mieux vaut commencer à la rentrée scolaire pour le suivre dès le début et profiter de l’apprentissage et sa progression.

• Une ressource pour un établissement vivant

Selon Mylène, « ces ateliers amènent beaucoup de publics différents à la Maison de la culture, cela contribue à la faire vivre. Et puis, proposer ces ateliers entre complètement dans les missions. ». C’est aussi un moyen de faire fonctionner financièrement l’établissement qui doit trouver des recettes. « On essaye de vivre avec nos moyens en offrant des produits culturels. Il faut réussir à séduire en proposant des choses intéressantes et réussir à se renouveler pour garder cette dynamique. » Entre les spectacles, les expositions, la médiathèque pour adultes et celle pour enfants, les festivals, les soirées ponctuelles et les ateliers, la Maison de la culture est un espace actif et animé où tout le monde peut trouver de quoi s’enrichir, apprendre, découvrir, s’amuser et rêver !

Infos pratiques :
• Tarifs par cours :
Adulte : 1 700 Fcfp / Étudiant : 1 420 Fcfp / Matahiapo : 1 020 Fcfp
Tarif dégressif pour les couples.
Tél. : 40.54.45.36 – Inscriptions sur place.
Le programme des ateliers durant l’année scolaire et ceux des vacances est sur Internet :
www.maisondelaculture.pf/cours-et-ateliers/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *