Se former en métropole avec LADOM

Le Sefi envoie des demandeurs d’emploi se former en métropole grâce à son partenariat avec l’Agence de l’Outre-mer pour la mobilité (Ladom). Une douzaine de formations vont être organisées en 2019, dont sept sont déjà lancées. Il s’agit de formations non disponibles en Polynésie ou dont la demande dépasse largement l’offre.

Chaudronnier, constructeur bois, technicien étude en construction bois, mécanicien réparateur de véhicules industriels… Ces quatre formations font partie des sept lancées en ce début d’année 2019 par le Sefi, en partenariat avec l’agence de l’outre-mer pour la mobilité (Ladom). une douzaine seront mises en place d’ici la fin de l’année sur des métiers spécifiques pour une quarantaine de personnes. La carte des formations avec Ladom change chaque année.

Ce sont le gouvernement, le Sefi, les partenaires sociaux et les professionnels qui se réunissent pour lister les besoins des entreprises, les projets à venir du Pays, et déterminer les métiers et les compétences dont le Pays aura besoin dans les mois ou années futurs. une fois la palette de métiers déterminée, il s’agit de trouver les formations concordantes.
Soit l’offre existe sur place et les demandeurs d’emploi sont envoyés dans les centres de formation polynésiens ; soit la demande et les besoins de formations dépassent l’offre ou encore celle-ci est inexistante et c’est là que l’agence de l’outre-mer pour la mobilité intervient. elle a pour mission de favoriser l’accès à la qualification des demandeurs d’emploi résidant en outre-mer au travers de parcours de formation en mobilité.
Le passeport mobilité formation professionnelle permet d’envoyer des Polynésiens demandeurs d’emploi en métropole pour se former, avec une prise en charge financière de sa formation, son installation en france, l’hébergement et les frais divers (alimentation, transport…).

La rémunération mensuelle s’élève à 700 euros, soit 83 531 fcfp, avec une couverture sociale, et une allocation d’installation de 800 euros, soit 95 464 fcfp, est versée dans les premiers mois. Le billet d’avion aller-retour est pris en charge par Ladom. L’obtention du passeport mobilité formation professionnelle est soumise à des conditions de ressources et il faut être demandeur d’emploi âgé de plus de 18 ans. La sélection est effectuée par le Sefi et le Haut-commissariat. La formation en métropole dure au moins une année. Il faut donc être prêt à quitter le fenua pour plusieurs mois, voire plusieurs années.
Le Sefi propose un stage d’adaptation à la vie en métropole pendant un mois avant le départ afin de préparer les stagiaires à faire face à l’éloignement familial, aux difficultés à venir, au climat différent, au fonctionnement des transports, des démarches administratives… (le stage est rémunéré : 80 000 fcfp brut pour les moins de 30 ans et 100 000 fcfp brut pour les plus de 30 ans). une fois en métropole, le stagiaire est également accompagné par un conseiller Ladom ou afPa (agence nationale pour la formation).

Les étapes de recrutement :

• Réunion d’information.
• Entretien de recrutement avec un conseiller en formation.
• Test (se munir des deux documents de la CPS).
• Appel du Sefi : test positif ou pas (rester joignable).
• En cas de test positif : récupérer un dossier de demande de passeport mobilité formation professionnelle à compléter et à déposer au haut-commissariat.
• Jury de sélection au haut-commissariat.
• En cas d’admission : stage du Sefi d’adaptation à la vie en métropole d’un mois.
• Départ pour la métropole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *