Trouvez un job avec le club face !

Le 21 octobre 2016, une vingtaine d’entreprises du fenua se rassemblaient pour lancer le club FACE : Fondation agir contre l’exclusion. Un organisme qui existe en métropole depuis 1994. L’idée est de fédérer les moyens des entreprises locales pour accompagner et soutenir les actions portées par le gouvernement de Polynésie, le milieu associatif ou les initiatives individuelles. Zoom sur les actions phares !

TEXTE LUCIE RABRÉAUD & PHOTOS FACE

Les Job Academy
Elles sont organisées tout au long de l’année dans différentes communes par des associations, des Églises, des fédérations, les mairies… Ce sont des dispositifs d’accompagnement qui donnent « un coup de pouce » à des personnes en recherche d’emploi. Des temps collectifs entre les participants et des rendez-vous personnels sont organisés pour travailler sur le projet professionnel du candidat et réaliser son CV et sa lettre de motivation. Des sessions de simulation d’entretiens d’embauche sont programmées avec les personnels RH des entreprises du club FACE. Des visites d’entreprises clôturent ces Job Academy. Chacune est adaptée au contexte du quartier afin de répondre spécifiquement aux besoins de chacun. Les participants sont ensuite sollicités pour intervenir dans une Job Academy qui se déroule sur un autre quartier.

Pour qui ?
Les Job Academy s’adressent à des personnes proches de l’employabilité et déjà dans la dynamique de recherche d’emploi. Selon leur profil et leurs objectifs, les participants sont accompagnés soit vers l’emploi, soit vers la reprise d’une formation qualifiante, soit vers une création d’entreprise. Les cinq Job Academy réalisées en 2017 ont permis d’accompagner 170 personnes. Les deux tiers d’entre elles ont retrouvé une activité : un emploi, une formation ou ont lancé leur entreprise.


Comment y participer ?
Il faut se rapprocher des associations de quartier ou des cellules emploi de sa commune. Il est aussi possible d’envoyer un message sur la page facebook du Club FACE pour connaître les dates des prochaines sessions.

Les CV vidéo
Au lieu de présenter son parcours, ses diplômes, ses expériences par écrit, le candidat le fait par une vidéo de 45 secondes. Emploi recherché, compétences maîtrisées et petits plus de ses expériences sont ainsi déclinés sous un format dynamique et original.
Ce dispositif est particulièrement adapté aux personnes ayant peu d’expériences professionnelles et dont le CV « papier » est difficilement valorisant. Les participants apprennent à être sûrs d’eux, à se valoriser et à s’exprimer de façon simple et efficace. Ils sont également associés à chaque étape de la vidéo : texte, tournage et montage.
Des étapes qui sont « l’occasion de travailler leur expression orale, leur présentation et les forces de leur candidature ». Vingt-cinq CV vidéos sont déjà disponibles pour des profils divers. Elles sont aujourd’hui stockées, et un travail sur une plateforme de diffusion est en cours.
Pour qui ? Ceux qui le souhaitent !
Comment y participer ? Solliciter le Club FACE directement sur sa page facebook.

• La course à l’emploi

Cet événement a lieu une fois par an. L’idée est de « découvrir les offres cachées du marché de l’emploi en allant à la rencontre des employeurs directement sur leur lieu de travail et redonner confiance aux chercheurs d’emploi ».
Le 19 octobre 2017, 200 personnes issues des quartiers prioritaires de l’agglomération de Papeete sont allées prospecter les entreprises des zones commerciales ou industrielles de l’agglomération de Papeete. Les offres d’emploi ont ensuite été mises en commun, affichées et consultées. 690 entreprises ont été visitées et 144 offres d’emploi, de stage ou de contrat d’apprentissage trouvées.

Ces offres ont ensuite été publiées sur le groupe Facebook de la course à l’emploi et diffusées dans les cellules emploi des communes. Les candidats ont bénéficié de conseils pratiques pour « aller à la rencontre des entreprises », leur présentation, la préparation de CV et lettres de motivation. La course à l’emploi permet aux chercheurs d’emploi de sortir de leur isolement, de renforcer leur confiance en eux, de dynamiser leur recherche et aussi de découvrir les potentialités d’emplois du marché.

Pour qui ?

Les personnes en recherche d’emploi.
Comment y participer ?
Il faut se rapprocher de la cellule emploi de sa commune qui identifie les participants et les prépare. La prochaine est prévue le 18 octobre

• Les Bars à CV
Lors des forums ou salons, le club FACE organisent des « Bars à CV ». Concrètement, avec ordinateur et imprimante, les professionnels de FACE travaillent avec les personnes qui le souhaitent sur leur CV et les impriment sur place. « Les demandeurs d’emploi bénéficient également de conseils relatifs au comportement à tenir lors d’un entretien d’embauche.
Les Bars à CV sont associés à des sessions de simulation d’entretiens d’embauche avec des professionnels. »
Deux Bars à CV se sont tenus en 2017, lors du forum de l’emploi à Arue et du festival Taure’a Move.
Pour qui ? C’est ouvert à tous.
Comment y participer ? Se rendre sur les salons ou les forums, au stand tenu par le club FACE.


Quelques chiffres de 2017

42 actions réalisées… auprès de 33 partenaires
1 071 bénéficiaires
33 entreprises adhérentes
8 membres d’honneurs
84 collaborateurs mobilisés… représentant 353 heures de mise à disposition

« La majorité des offres d’emploi ne sont pas facilement identifiables »

Quel est le problème en Polynésie pour trouver un travail ?
Dans les quartiers, il y a clairement un manque de confiance en soi, c’est la principale explication. Ils ne font pas de démarches ou ils les font mais de manière inefficace. Ils sont timides et ne sont pas assez fiers d’eux alors qu’il y a beaucoup de richesses, de débrouillardise, d’intelligence et de compétences. Même s’ils ont arrêté l’école très tôt, ils savent s’adapter. L’exclusion sociale des quartiers, l’absence de réseau et de confiance en soi sont les principales difficultés. Il faut se rapprocher des structures locales qui peuvent pallier ces problèmes. 

Existe-t-il un décalage entre la formation et les besoins des entreprises ?

Il y a une inadéquation de certaines formations avec les offres d’emploi. Il y a toujours des jeunes qui suivent la formation de BEP secrétariat mais aujourd’hui plus aucune entreprise n’embauche de BEP secrétariat ! Il y a aussi des secteurs qui sont en pleine expansion et qui ne trouvent pas de travailleurs : la menuiserie, le tourisme dans les îles…

Il y a du travail en Polynésie ?

Oui, il y en a. C’est la conclusion de la première édition de la course à l’emploi. Nous nous sommes rendu compte que toutes les offres d’emploi ne sont pas diffusées au Sefi. Si les petites entreprises ont des besoins, elles vont alors chercher dans leur entourage proche. C’est plus simple. Finalement, la majorité des offres d’emploi en Polynésie ne sont pas facilement identifiables. D’où l’importance de l’organisation des courses à l’emploi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *